Auberge Napoléon

Restaurant gastronomique à Grenoble

Le Chef, Agnès Chotin, & Frédéric Caby - Premier Maitre restaurateur de l'Isère vous accueillent, pour dîner du lundi au samedi.

+33 (0)4 76 87 53 64

le lieu.

un accueil convivial

Revue de presse

Les idées restos

Lové rue Montorge, le restaurant de Frédéric Caby, ouvert en 1985, est une bulle de douceurs au cœur du bourdonnant centre-ville. Une fois la porte franchie, on se laisse happer par l’atmosphère feutrée des lieux, idéale pour découvrir les mets imaginés par la chef Agnès Chotin. La déco, à la douceur opaline et ambrée, est propice au déliement des papilles. Orchidées, tableaux contemporains, lampes de table translucides, vases de fleurs lumineuses... On dîne dans un cadre chic et épuré, à l’image de la cuisine gastronomique des lieux, raffinée, minimaliste. (Sur)douée, Agnès Chotin développe une approche culinaire très saine, à base de produits extra frais, locaux et le plus souvent bio. Toujours en quête du meilleur, l’omble de fontaine provient de la pisciculture du Moulin, en eau de source, à Réaumont, les légumes sont choisis au Jardin du Temple au marché Hoche, la viande vient du boucher Ferri, aux Halles Sainte-Claire… Naturopathe passionnée, Agnès Chotin privilégie une cuisine équilibrée dans laquelle le goût prime sur l'esthétique du plat, toujours d'une grande sobriété. Chez ce maître restaurateur (premier du genre à obtenir cette distinction nationale en Isère en 2008), on apprécie l’art de recevoir. Entouré de petites attentions, on se laisse tenter par la carte ou l’un des trois menus avec mise en bouche et petits fours : Auberge comme autrefois (39 euros), Saveurs dauphinoises (49 euros) ou Foie gras (69 euros). Dans l’assiette : soupe aux pois cassés et diots de Savoie, crème de potiron au bleu de Sassenage et graines de courge, ravioles du Dauphiné aux champignons et vin Jaune, tranche de foie gras chaud, omble de fontaine à la Grenobloise et polenta, espuma de foie gras et tuile à la farine de Châtaigne, gâteau de foie gras au jus de coing et graines de sésame grillées, filet de sandre aux lentilles vertes du Dauphiné et infusion d'algues… Côté douceurs, même attrait exquis : verrine de mousse de marron, poire pochée, glace foie gras, gelée au café, dégustation de cinq desserts au chocolat grand cru, etc. Fondu de vins naturels, le maître des lieux promet de fameux crus en accompagnement, notamment quelques vins de l’Isère très réussis.

gaultmillau2010

Auberge Napoléon

La rénovation de la salle à manger réalisée lors de l'été 2008 était la bienvenue ; la moquette et les tissus muraux ont été changés, donnant un sérieux coup de jeune à une pièce un peu sombre jusqu'alors. Agnès Chotin est restée fidèle au piano et aux traditions locales, qu'elle interprète le plus souvent en y ajoutant son grain de sel : ravioles du Dauphiné au pistou de noix, saumon de fontaine de Réaumont à la grenobloise et polenta aux fruits secs, demi-pigeon d'Autrans, crêpe de haricot et tranche de foie gras poêlé. Belle cave, commentée par le maître de maison, Frédéric Caby.

guide Michelin

france 2007

La maison entretient le souvenir de Napoléon Bonaparte, son hôte le plus célèbre. Cadre plaisant et soigné de style Empire, où l'on propose une cuisine personnalisée

GaultMillau

Gault et Millau 2007

Si ça n'est pas du tempérament, ça ! Cette carte pleine d'idées, de souffle, de sensibilité. La carte d'Agnès Chotin a du style et du panache même sur les basiques produits de prestige (une tarte de foie gras meringuée avec des abricots pochés au champagne, ça a tout de même de l'allure) et ses menus à thème sont vraiment excitants. Un petit exemple : le "neige sur les sommets" proposé l'hiver dernier, avec un velouté de poule aux amandes et peul poché, l'endive blanchie à l'huile de truffe, mozzarella fondue épeautre soufflé riz au lait, granité de bière blanche, dorade royale à la vinaigrette d'encornet et crémet des Alpes glace génépi vin blanc chaud. 45 €, une fête de nulle part ailleurs ! Tous ces bons indicateurs donnent le sourire au patron, Frédéric Caby, qui veille sur une cave imposante dans cette salle historique plébiscitée par les Grenoblois de tradition, et à toute l'équipe. En route vers les deux toques?

14 une toque.

Dauphiné Gourmand

Guide 2008

dauphiné gourmand 2008LE GUIDE 2008 DAUPHINE GOURMAND Humbert LAZZAROTTO chroniqueur gastronomique
Cuisine gastronomique
L’Auberge Napoléon
L’Auberge Napoléon représente une valeur sûre. Cet établissement, devenu un symbole historique, a pris le relais de l’Auberge des trois dauphins dont l’hôte le plus prestigieux fut l’Empereur au nom respectueusement perpétué. C’était l’époque mythique du « Vol de l’Aigle », des « Cent Jours », de la « Prairie de la Rencontre ». Une épopée aux connotations romanesque qui n’a pas fini de se prolonger dans les mémoires. Sur l’emplacement actuel, seul le restaurant a été conservé. Des transformations et un rajeunissement l’ont modernisé tout en lui conservant son cachet impérial. Frédéric CABY qui préside à ses destinées depuis 1985, a eu la bonne idée de confier les fourneaux à Agnès Chotin en 1995.
Cette Champenoise d’origine s’est parfaitement intégrée à l’Isère dont elle a enrichi la palette gastronomique. Ce jeune chef talentueux a su étoffer et épanouir son expérience et la porter à maturité. Agnès CHOTIN prépare une cuisine nuancée et inventive qui tire le meilleur parti de la marjolaine, du quinoa, de la violette, ou de la cardamome, tout en respectant une rigueur qui exclut la fantaisie débridée. C’est une cuisine de femme dont la délicatesse se pare de mystérieuses trouvailles.
Frédéric CABY reçoit sa clientèle avec une courtoisie souriante. Cet amateur éclairé d’œnologie prend plaisir à conseiller un vin en accord avec les mets choisis tout en usant d’une bienveillante souplesse qui respecte les préférences formulées par ses hôtes. La carte des vins présente des propositions recelant quelques heureuses découvertes. Frédéric CABY confère à l’AUBERGE une atmosphère spécifique : un équilibre subtil entre prévenance et simplicité de bon ton. La salle conserve une tonalité impériale : portrait de l’Empereur et cohabitation artistique qui rend autant hommage à Bonaparte qu’à Napoléon, entre la farandole des mois du calendrier républicain et l’aristocratie des abeilles impériales. Cette salle au nombre de couverts volontairement limité se signale par un confort étudié et agréable.
L’AUBERGE NAPOLEON fait partie des restaurants les plus originaux et les plus réputés de Grenoble. Elle a su fidéliser une clientèle d’habitués, mais elle est ouverte à tous les amateurs de bonne chère qui souhaitent passer une soirée hors du commun. Des produits de qualité finement transformés en mets succulents et ingénieux les attendent. Frédéric CABY a eu la légitime coquetterie de fêter le 2 décembre 2005 les vingt ans de l’AUBERGE.
2 décembre, amusante coïncidence, jour anniversaire de celui où il reprit l’établissement, et jour anniversaire, est-il opportun de le rappeler, du sacre de l’Empereur… (de la bataille d’Austerlitz … note de F.Caby).

le guide du routard 2007

petits restos des grands chefs

Pas de grandes maisons à son palmarès, pas pour les filles lui a-t-on dit. Heureusement Frédéric Caby, le propriétaire sommelier, n'a pas laissé échapper cette perle rare. La cuisine, Agnès Chotin l'invente dans sa "bulle" , chez elle, avec sa bibliothèque de goût, un crayon et du papier. Son joker: l'analyse des couleurs et l'énergie des saveurs. Sans dérouter et sans brusquer, elle nous invite à l'exotisme et à l'inattendu avec des menus insolites ou thématiques comme ce menu "acidulé" ou le menu "Printemps verdoyant" (ah, les ravioles aux escargots à l'ail, tapas de lapin à la tapenade verte), un vrai travail d'orfèvre pour une vingtaine de convives. Veste blanche au piano ou blouson noir sur son side-car customisé

atanna 2007

les bonnes adresses de grenoble restaurants

Auberge Napoléon élue talent de l'année en 2005
Menu à thème selon saison à consulter sur le site du restaurant: www.auberge-napoleon.fr
Une maison chargée d'histoire pour un grand moment. Frédéric Caby, maître des lieux propose un service aux petits soins avec des conseils d'expert pour le choix des vins. La cuisine d'Agnès Chotin est toute en saveurs délicates. Elle est également soucieuse d'élaborer des menus diététiques, son menu bien-être est construit sur une base de produit principalement biologiques.


Menu foie gras de canard 89 €

Foie gras poché et ravioles dans un consommé de boeuf
...
Foie gras de canard, pruneau au vin de Maury, matefaim de châtaigne, gelée de cacao
...
Gateau de foie gras au jus de coing caramélisé
...
Véritable tournedos rossini, foie gras poêlé, truffe
...
Trilogie de crème glacée: Foie gras, miel,bière roche noir sur un biscuit dacquoise aux noix.

Guide Frommer 2004

auberge napoléon

No other restaurant in France boasts as intense an association with Napoléon Bonaparte. In 1815, Napoléon spent the night here at the beginning of a 100-day reign that ended with his defeat by Wellington at the Battle of Waterloo. Consequently, you'll find enough subtle references to the history of France, from the Revolution to around 1820, to keep a student of French history busily involved throughout the (superb) meal. The restaurant seats only 23 guests at a time, within a plush, manicured dining room with upholstered walls and about 20 contemporary floral still-lives by renowned Grenoblois artist Martine Poller. Your host is Avignon-born Frederic Caby, who knows the history of French cuisine, the exploits of Napoléon, and the nuances of Grenoble like a well-rehearsed friend. We'd vote the bouillabaisse served here the best in the Alps. Try the velvety smooth crayfish and shrimp cream soup or the duck foie gras terrine. The chef makes a superb filet of beef in game sauce. The filet of pike is served with bacon and accompanied by a homemade local pasta from the Savoy -- a harmonious combination.

guide Champérard

hit-parade 2007

Deux promotions à 4 points, les deux en province, Cinq promotions à 3 points, les cinq en province. Un nouveau qui après Béthune, vient offrir 3 points à Busnes...
Cela se confirme, Paris n’a plus le monopole de la haute gourmandise, elle campe sur ses acquis et ce sont les jeunes de province qui inventent aujourd’hui, avec audace et talent, la nouvelle gastronomie.
Anne-Sophie Pic, et Alain et Jean-Michel Llorca ont apporté un indispensable aggiornamento à deux institutions de France.

petit futé

Une auberge qui a un passé, mais qui a surtout un présent et un futur. Son passé et son enseigne, elle le doit au séjour de l’Empereur à son retour de l’île d’Elbe en 1815 et au passage de personnalités comme Liszt. Son présent, c’est à la chef de cuisine Agnès Chotin qu’elle le doit avec une femme tout à fait exceptionnelle qui a 33 ans possède déjà toutes les qualités d’une grande, tant dans la maîtrise des cuissons que dans les compositions de saveurs et à Frédéric Caby, un patron sommelier des plus gourmands ! Dans un cadre raffiné où l’on se sent vite à son aise, on se fait plaisir en suivant les saveurs de saison. Au premier menu, l’acidulé pour cet été 2006, une gelée de melon et abricot au vinaigre d’Hypocras, émulsion de lait de quinoa, pastilla de foie gras de canard et dattes, sauce sucrée-acide aux fruits de la passion, granité au china china, noisette d’agneau rôtie à la panure d’agrumes, quinoa aux kumquats, compotée de raids aux pomelos, salade d’orange, cake au gingembre et milk-shake à la mangue. Un voyage culinaire extraordinaire accompagné de vins divins. En hiver, on ne manque pas le menu foie gras, l’une des grandes spécialités de la maison, et les truffes accommodées de la plus belle des façons. On termine sur des notes de chocolat remarquables. L’Auberge Napoléon demeure l’une des toutes meilleures adresses gastronomiques de Grenoble centre.

guide hubert

Commentaires : C’est une véritable fée qui est au fourneau. Quasiment née en cuisine, Agnès Chotin délivre une prestation impeccable. A 30 ans, elle est déjà dotée d’une solide expérience. Avec des approvisionnements sélectionnés, elle parvient par d’audacieux assemblages à faire des merveilles. Spécialités : Foie gras en pastilla, saint-jacques en coquille et risotto à l’encre de seiche, les cinq desserts au chocolat grand cru.
© 2001 AUBERGE NAPOLEON - Tous droits réservés - logo par Graphster® - www.graphster.com